La romancière et l'archéologue d'Agatha CHRISTIE

Publié le 20 Décembre 2016

Agatha a quarante ans et déjà une solide réputation d'écrivain lorsqu'elle écrit ce livre très intéressant et bien différent de ses policiers dont elle a le secret. Elle livre son expérience en Syrie où elle accompagne son mari pour des fouilles archéologiques. Tout ceci a lieu avant la seconde guerre mondiale et elle pressent qu'elle n'aura peut-être plus l'occasion d'y retourner.  Cette femme a énormément d'humour et de grâce. Les paysages sont merveilleusement décrits, les personnes qui l'entourent sont dépeints avec une vraie humanité : Mac l'architecte qui la désespère par son manque visible de sensibilité, les domestiques fantasques ... et cela nous enseigne beaucoup sur nos différences culturelles occidentales et orientales, sur ce qui compte et ne compte pas., nos rapports au corps, à la mort. Par exemple, elle raconte l'histoire de cet oriental qui préfère mourir d'une constipation plutôt que de se montrer. La mort n'a pas l'air si importante aux yeux des autochtones. Il y a cet épisode d'un éboulement sur le chantier de fouilles, avec plusieurs morts pour conséquence. Le lendemain, on chante et on rit à l'endroit même du drame de la veille. C'est cet aspect du livre qui m'a passionnée parce qu'au travers d'anecdotes, elle nous apprend beaucoup de cette civilisation qui nous est bien étrangère. Et, cerise sur le gâteau, elle nous fait franchement rire. A offrir aux curieux qui aiment rire.

Rédigé par Hélène Daumas Objectif Livre

Publié dans #Littérature britannique

Repost 0
Commenter cet article

Hosu 13/01/2017 14:40

Merci de me l'avoir conseillé alors que je cherchais un roman léger! C'est un roman tout frais, qui fait passer agréablement des lectures plus dures. Il se lit facilement, agréablement, et je trouve toujours intéressant de découvrir "de l'intérieur", un auteur que l'on appréciait déjà.
C'était trop court!