Le dit de Tianyi de François CHENG

Publié le 8 Février 2017

Livre long, la seconde partie est plus intéressante. Elle éclaire sur les méthodes employées par la dictature chinoise, sans jamais citer Mao.

L'ennui vient peut-être du héros, morose et surtout sans relief. Mais la vie est dure, rien ne l'adoucit, il y a si peu d'humanité. Récit sans doute juste, malheureusement.

Rédigé par Hélène Daumas Objectif Livre

Publié dans #Littérature française

Repost 0
Commenter cet article