La dernière page de Gazmend KAPLLANI

Publié le 24 Juin 2017

Ce petit livre dense est passionnant, touchant et sensible, un pur délice.

Il raconte deux histoires : celle d'un père et celle d'un fils. Il y a un écho entre elles deux, celui-ci reproduisant les errements de celui-là à sa façon. Beaucoup de mystères règnent autour du père : pourquoi est-il parti d'Albanie pour la Chine ? pourquoi a-t-il dû changer brutalement de travail ? Enfin pourquoi était-il si en colère contre sa femme et lui-même ? Peu à peu tout s'éclaire et le fils "grandit" en découvrant les vérités.

C'est une belle leçon humaine : le fils ne juge jamais, il cherche à comprendre, il n'a pas de colère alors qu'il pourrait en avoir, il est plein d'amour au fond de lui.

Tout se passe en Albanie depuis la seconde guerre mondiale jusqu'à aujourd'hui, ce qui a beaucoup d'incidence sur le parcours de cette famille. C'est une découverte sur ce pays fermé au monde pendant plusieurs générations, découverte aussi, sous un autre jour, de sa voisine la Grèce, avec ses errements identitaires et son malaise social.

Un "grand" récit.

Rédigé par Hélène Daumas Objectif Livre

Publié dans #Littérature albanaise

Repost 0
Commenter cet article

Faustine Peyceré 30/06/2017 00:41

Je l'ai lu alors que je ne connaissais rien au pays, et c'est une merveilleuse fenêtre ouverte sur l'Albanie, en même temps qu'une très belle histoire de famille et d'amour(s).
J'aimerais qu'il soit plus connu !

Hélène Peyceré 30/06/2017 11:54

Tout à fait d'accord avec toi, il faut le faire connaitre en France

Josquin 26/06/2017 10:43

wow, une histoire de fils d'immigré pour qui le père est un mystère... ça me parle drôlement. Je crois que ce sera ma prochaine lecture !