Plage d'Hélène Peyceré

Publié le 12 Juin 2017

Je me souviens de cette plage, toute petite, pleine de rochers noirs, recouverts d’algues foncées. Le sable semblait encore plus pur et plus brillant avec le reflet de la lune sur la mer pour tout éclairage. Dans ce sable, de minuscules coquillages en forme d’escargots se distinguaient par leur couleur jaune d’or, couleur inattendue dans ce décor.

Tout était apaisé par le rythme des vagues, inexorable, infini.

Le bruit du ressac était celui de l’éternité.

 

Je n’osais à peine m’asseoir, de peur de troubler ce tableau parfait. La contemplation de celui-ci me remplissait assez pour assourdir le son infernal de mon cerveau. A quel moment avais-je eu conscience qu’il ne me laisserait jamais en paix ? Je me trouve dans la cour de récréation de l’école primaire. Il y a un bac à sable sur le côté, des platanes tout autour, des petites filles en blouse partout, un préau. Je viens de me battre, j’ai arraché une petite chaîne en or ou bien est-ce que c’est la mienne qui a été arrachée ? Puis je déambule dans la cour, il y a du soleil, de belles ombres de feuillage au sol. J’aimerais éteindre maintenant l’interrupteur de ma conscience, cesser de réfléchir, de me poser des questions sans cesse.

Rédigé par Hélène Daumas Objectif Livre

Publié dans #Eclat de voix

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article