Les belles choses que portent le ciel de Dinaw MENGESTU

Publié le 25 Juillet 2017

C'est l'histoire d'un émigré éthiopien à Washington qui constate, après vingt ans passés aux US, qu'il se trouve dans l'impossibilité d'entrer en contact avec les autres, et ce, au moment où son histoire d'amour se termine sans jamais avoir commencé, faute d'avoir su se déclarer.

Le héros a perdu son père lors de la guerre civile à Addis, dans des circonstances terribles, à ce moment de sa vie où il se construit, à l'adolescence. Il erre, mentalement et concrètement, car personne n'est en mesure de le comprendre, de le saisir. Il n'arrive pas à parler, il n'en a pas envie. Il refuse ce traumatisme, alors que son père lui manque et lui ravive ces moments épouvantables.

Le récit aborde avec sensibilité la distance qu'il peut y avoir entre des gens traumatisés et les autres, les différences culturelles entre les noirs et les blancs, entre ceux nés dans le pays et ceux qui ont dû fuir le leur ...

Est-ce qu'un homme qui a vécu l'horreur, qui doit faire son deuil, peut se reconstruire ? Sujet d'actualité à méditer avec ce très beau livre 

Rédigé par Hélène Daumas Objectif Livre

Publié dans #Littérature américaine

Repost 0
Commenter cet article