Publié le 29 Mai 2019

Dominique Manotti prévient tout de suite qu'il s'agit d'une libre, très libre interprétation de l'affaire Alstom. Nous sommes en 2013, un des plus hauts dirigeants de cette société est « accueilli » à sa sortie d'avion à New-York par le FBI. Pourquoi ? Que fait la direction de sa société pour l'aider ? Rien. Pourquoi ? Ces deux questions sont très dérangeantes pour les épris de justice. L'homme a vraiment existé et a co-écrit depuis un livre pour raconter à ses enfants pourquoi il est resté pendant quatorze mois dans une prison américaine pour détenus dangereux.

L'auteure nous raconte cela en introduisant des personnages « romanesques ». Un aventurier est aux abois car il est poursuivi par des mafieux et il veut coûte que coûte récupérer son argent. Une femme du renseignement intérieur poursuit sa mission de trouver la vérité, malgré les difficultés de tous ordres qu'elle rencontre au sein de sa famille ou au travail.

Un jeune loup aux dents longues s'exécute tout seul, en exécutant les ordres …

Le style est rapide, efficace, courts chapitres composés de paragraphes succints, le lieu, l'heure et le jour indiqués la plupart du temps pour ajouter au rythme soutenu des faits souvent surprenants.

Certains acteurs assistent impuissants à l'inéluctable, y compris les membres du gouvernement. Le pouvoir n'est pas toujours guidé par le besoin de justice et d'égalité, mais par la position délicate d'un dirigeant sans scrupules. On aimerait que ce soit faux, surtout quand cela impacte la vie de nombreux employés.

Chacun veut profiter des prérogatives, à son échelle, et pourquoi se gêner puisque l'exemple est montré au niveau supérieur ?

Les « meilleurs » se découragent et profitent des opportunités pour échapper au marasme.

Enfin la soumission aux américains est sous-jacente, est-ce une réminiscence du passé ?

La profusion d'évènements inconcevables, relatifs à la drogue ou au sexe, donne envie au lecteur de démêler le vrai du faux, de savoir ce qui s'est réellement produit lors du rachat d'Alstom par General Electric.

Et maintenant General Electric va supprimer plus de mille postes alors qu'il s'était engagé à en créer tout autant, lors du fameux rachat.

Voir les commentaires

Rédigé par Hélène Daumas Objectif Livre

Publié dans #Littérature française

Repost0

Publié le 27 Mai 2019

Il s'agit du premier roman de cette auteure. L'écriture est déjà là, parfaite. Les héros sont un peu trop caricaturaux, mais c'est peut-être propre à cet univers. On pense parfois à du Conrad, des impressions, des descriptions très très fortes.

Un petit livre parce que court mais terriblement efficace à dépeindre un univers obscur privé d'humanité.

Voir les commentaires

Rédigé par Hélène Daumas Objectif Livre

Publié dans #Littérature française

Repost0

Publié le 24 Mai 2019

J'ai d'abord été très agacée par la préciosité du récit, les détails vestimentaires, le vide aussi. Et puis comme ce livre m'a été offert, j'ai continué ma lecture.

Je me suis sentie aussi seule que ce pauvre Ravel. La solitude l'a accompagnée jusqu'à son dernier souffle. Et finalement c'est très touchant.

Voir les commentaires

Rédigé par Hélène Daumas Objectif Livre

Publié dans #Littérature française

Repost0

Publié le 20 Mai 2019

Après « Le problème à trois corps », voici « La forêt sombre » où le changement est complet, aussi bien au niveau du cadre de l'histoire que des protagonistes. Il est ainsi possible de lire cet ouvrage de science fiction sans avoir lu le précédent, même si c'est dommage bien sûr de se priver du premier opus.

Une guerre est prévue … dans quatre cents ans, contre des trisolariens, autres habitants de notre galaxie. Quatre cents ans, c'est une durée qui doit permettre de se préparer et pourquoi pas anticiper ce conflit contre l'inconnu. La Terre entière est prête à agir mais chaque pays veut conserver ses prérogatives nationales. L'Organisation des Nations Unies supervise la désignation de quatre personnes, appelées « Colmateurs » (traduction du chinois), chargées individuellement de mettre en œuvre la parade à l'offensive extra-terrestre.

Tout y est, la confrontation entre les Chinois et les Américains, le passé trop présent pour écrire une page blanche enfin commune, les choix techniques empreints de ce qui a fait ses preuves jusque là, l'incapacité intellectuelle à créer de toutes pièces une stratégie novatrice et imprévisible.

Or justement, un des quatre colmateurs est un « électron libre ». Je n'en dis pas plus car c'est un des intérêts de ce roman dense, brillant et truffé de rebondissements « inimaginables » puisque nous sommes en pleine science fiction. L'auteur est brillant, érudit, car ses références scientifiques, pour un béotien, sont solides.

Ce n'est pas un petit roman de détente mais un ouvrage qui va plus loin, qui amène à réfléchir. Il fait référence pour moi à notre préocupation majeure : comment aborder le changement climatique et ses conséquences, à l'instar d'une invasion inéluctable et rapide ?

Ce livre a été écrit à la fin des années 2000 et est suivi d'un troisième tome, « La mort immortelle ». Je suis impressionnée par la pertinence de cette histoire, au delà du temps, des lieux. Le récit est un vecteur puissant de réflexion.

Voir les commentaires

Rédigé par Hélène Daumas Objectif Livre

Publié dans #Littérature chinoise

Repost0

Publié le 17 Mai 2019

C'est tout simplement, au sens propre du terme, de l'ouverture sur le monde. Monsieur Ollivier a une capacité de générosité qui lui permet de recevoir beaucoup. Il décrit le désert, les gens, les situations avec un énorme talent.

Le récit reste toujours haletant, érudit, drôle parfois, et même surprenant (la rencontre avec la jeune femme avant son arrivée à Samarcande). Le seul hic, c'est qu'on sait qu'il va réussir, puisqu'il a écrit le livre donc peu de suspens a priori … et pourtant. Le suspens devient : comment va-t-il s'en sortir ?

Vivement le troisième volume.

Voir les commentaires

Rédigé par Hélène Daumas Objectif Livre

Publié dans #Littérature française, #Document

Repost0

Publié le 16 Mai 2019

Ce dernier mort est François de Grossouvre. Il fut nommé responsable de la chasse par le président Mitterand. Sans trop comprendre, il tombe en disgrâce. L'auteur nous transmet sa fascination pour le pouvoir et l'argent.

Je n'ai pas apprecié le traitement de cette histoire, et en particulier le style employé.

Voir les commentaires

Rédigé par Hélène Daumas Objectif Livre

Publié dans #Littérature française

Repost0

Publié le 15 Mai 2019

Une petite fille grandit dans une famille anglaise, entourée de ses animaux, une nurse folle et des parents indifférents. On suit son cheminement, ses doutes, et sa réussite lorsqu'elle se consacre au dessin et aux livres pour enfants.

C'est très drôle, très fort et très agréable à lire, pour les petits et grands enfants.

Voir les commentaires

Rédigé par Hélène Daumas Objectif Livre

Publié dans #Littérature française

Repost0

Publié le 14 Mai 2019

Un ouvrier japonais travaille sur un chantier dans une montagne perdue et lointaine, inaccessible. A cet endroit, se trouve un petit hameau, coupé du monde. Il possède ses règles, ses codes, et ses habitants n'ont aucune envie de contact avec les ouvriers du chantier.

Le récit est celui de l'ouvrier dont on comprend qu'il a choisit ce travail après un séjour en prison. La construction de l'histoire fait une large part au suspens. Il y a une vraie ambiance grâce aux superbes descriptions de la montagne et la retenue des impressions du héros de l'histoire.

C'est très prenant et magnifique.

Voir les commentaires

Rédigé par Hélène Daumas Objectif Livre

Publié dans #Littérature japonaise

Repost0

Publié le 8 Mai 2019

L'auteure, nièce du Général de Gaulle, a été déportée pendant la seconde guerre mondiale pour ses activités dans la Résistance. Bien après son retour en France, elle se retrouve face à la misère des habitants de bidonvilles, guidée par un prêtre très impliqué pour aider ces familles démunies et mal traitées. Ils fondent ensemble ATD Quart Monde. Geneviève de Gaulle Anthonioz établit un parallèle entre ces habitants de bidonvilles et les personnes revenues de déportation : personne n'a envie de les voir, ni de les aider.

Ce sujet reste d'actualité.

Voir les commentaires

Rédigé par Hélène Daumas Objectif Livre

Publié dans #Document

Repost0

Publié le 6 Mai 2019

C'est une histoire de désespoir servie par une délicate langue française. L'héroïne nous raconte l'été passé, avec tant de désinvolture que le lecteur ne peut imaginer son issue tragique.

Françoise Sagan dépeint cet apprentissage du monde adulte, plein de maîtrise, où l'on peut agir selon ses propres choix. Elle décrit l'opposition entre deux mondes : l'un de fêtes, de frivolité, d'ennui peut-être un peu et celui du travail, de la construction de sa vie, de ses relations.

Ce petit livre se lit tout seul, nous plonge dans la Provence l'été, les journées chaudes qui se répètent sans cesse et où tout est facile.

Il m'a évoqué « Rêves de garçon » de Laura Kasischke car il s'y trouve la même cruauté de la jeunesse qui ne pense qu'à s'amuser en dépit de la réalité, de la dureté de la vie qui lui est encore épargnée.

Très grand roman à la hauteur de sa réputation.

Voir les commentaires

Rédigé par Hélène Daumas Objectif Livre

Publié dans #Littérature française

Repost0