litterature coreenne

Publié le 5 Avril 2021

Le titre improbable donne une petite idée du ton résolument original de ce roman coréen.

Le héros est un chamane – tout au moins c'est ce qu'il veut faire croire à ses clients – qui fait des incantations et des divinations pour des gens désespérés. Il dispute ses clients pour les impressionner, c'est très amusant, et pratique des tarifs élevés pour les impressionner encore, et surtout pour commander des costumes sur mesure en Italie. Pour mieux les bluffer, il s'appuie sur les recherches internet de sa sœur, ex-collaboratrice du FBI, qui trouve tout ce qui doit être trouvé. Un autre personnage complète le trio, un gros bras chargé des recherches « physiques », et de faire peur aux malotrus qui s'intéressent de trop près à leurs affaires.

Celles-ci s'enchainent, elles s'approchent des milieux de pouvoir, où les chamanes ont semble-t-il une certaine influence. Elles intéressent aussi un duo de policiers.

L'auteure interpelle le lecteur, le fait revenir en arrière sur les faits, ce qui est rare et dépaysant, et met des commentaires en bas de page, pour une plus grande proximité. Le doute plane parfois sur la traduction, mauvais accords entre autres qui obligent à relire la phrase, mais la qualité du roman l'emporte vraiment. C'est aussi l'occasion de lire de la littérature Sud-coréenne, ce qui n'est pas si courant.

Voir les commentaires

Rédigé par Hélène Daumas Objectif Livre

Publié dans #Littérature coréenne

Repost0

Publié le 13 Avril 2019

Dès le prologue, le héros nous dit qu'il souffre d'une maladie rare : il vieillit très très vite. « Chaque heure compte pour un jour ». A seize ans, âge auquel il nous raconte « sa vie palpitante », son physique est celui d'un vieillard … sans en avoir pour autant la sagesse ni l'expérience.

Sa famille coréenne a été bouleversée deux fois : son arrivée trop tôt dans la famille (les parents étaient tous deux adolescents) et sa maladie. Nous sommes dans un petit village au début de ce siècle, ayant accès à toute la modernité mondialisée avec par exemple, internet et les people. La télévision vient faire un reportage sur le jeune homme. Les téléspectateurs seront invités ensuite à donner de l'argent pour payer les frais d'hospitalisation. Cette émission donne plus de résultats que prévu ...

Beaucoup de délicatesse, de tendresse, de joie pure se dégagent de ce récit limpide d'un parcours de vie compliqué par essence.

Les vicissitudes de cette famille sont relatées avec grâce et légèreté. Epatant. La fin est inéluctable, universelle et douloureuse.

Voir les commentaires

Rédigé par Hélène Daumas Objectif Livre

Publié dans #Littérature coréenne

Repost0