Articles avec #litterature francaise tag

Publié le 20 Octobre 2017

Histoire rapidement contée du Kremlin, parfois difficile à suivre mais très intéressante, surtout ce qui concerne notre histoire récente. Le récit éclaire sur la personnalité des dirigeants. En particulier, le portrait dressé de Brejnev est saisissant : il réussit à se hausser à la plus haute responsabilité et semble ensuite devenir bête et gâteux, obsédé par ses costumes ... très curieux.

Il y a aussi une description de Poutine un peu inquiétante. 

Voir les commentaires

Rédigé par Hélène Daumas Peyceré

Publié dans #Littérature française

Repost 0

Publié le 20 Octobre 2017

Témoignage d'un père qui a eu deux enfants handicapés moteur et mental ... Il énumère tout ce qu'ils ne pourront pas faire, avec le père, avec les autres. Il évoque aussi le regard des autres.

La force de ce livre est de très bien nous laisser imaginer ce qu'il peut ressentir.

Voir les commentaires

Rédigé par Hélène Daumas Objectif Livre

Publié dans #Littérature française

Repost 0

Publié le 20 Octobre 2017

Ce livre décrit la vie quotidienne des femmes à Téhéran, il est paru en Avril 2007.

C'est surprenant car elles sont plus émancipées que ce l'on pourrait croire. Elles sont courageuses et semblent aussi avoir beaucoup d'humour ...

Voir les commentaires

Rédigé par Hélène Daumas Objectif Livre

Publié dans #Littérature française

Repost 0

Publié le 9 Octobre 2017

Livre sur la manipulation d'un jeune adulte qui s'embarque dans l'aventure, l'excitation, le jeu de falsification du réel, sous couvert d'un vrai travail dans une vraie entreprise. C'est brillant, bien construit, bien rebondit ... et surtout troublant. Cela semble tellement véridique, on ne peut s'empêcher de se demander si réellement cela existe parce que cela ne peut qu'exister.

Le mobile de la falsification nous reste caché, comme au héros, et c'est bien vu car on est fasciné par la méthode, tout comme lui.

Cette histoire va assez loin dans les rapports de domination - admiration qui existent parfois dans le monde professionnel et la remise en question de l'autorité est traitée avec justesse et finesse. Cela évoque les débuts dans la vie active : euphorie, stress, doutes, illusions, tout y est.

Voir les commentaires

Rédigé par Hélène Daumas Objectif Livre

Publié dans #Littérature française

Repost 0

Publié le 25 Septembre 2017

Quel drôle de livre ! Le héros raconte la folie de ses parents, surtout celle de sa mère, avec ses yeux d'enfant innocent. Il note sans insister qu'il y a beaucoup d'alcool. Le père raconte parfois en pointillés pour compléter les récits de l'enfant, comme par exemple leur rencontre improbable.

L'enfant grandit dans un univers sans contrôle, de totale liberté. Ensuite il ne va plus à l'école, plus pour faciliter la vie de ses parents que pour son bien-être. Une vie sans contraintes telle que vécue par cette famille, n'est pas la vraie vie, c'est une sorte de mensonge, plus rien n'a de prix et le bonheur s'éloigne. Il en ressort un petit malaise et une grande mélancolie. Quel monde est offert à ce garçon ? Celui de ses parents et de leurs amis. Il est privé de son enfance.

Je n'ai pas su apprécier ce livre à cause de cet égoïsme, de cette extravagance et je me suis demandée au fond si les livres tels que celui-ci ne me plaisent pas, parce qu'ils ne me font ni rêver, ni réfléchir.

Voir les commentaires

Rédigé par Hélène Daumas Objectif Livre

Publié dans #Littérature française

Repost 0

Publié le 18 Septembre 2017

Histoire dérisoire car elle fonctionne sur un humour décalé : il s'agit de la vie quotidienne d'une famille qui vend des articles pour se suicider. Le magasin est dans un environnement futuriste de tours désaffectées, de mosquées transformées en appartements ... On observe l'évolution de cette famille dûe à la bonne humeur - bien curieuse - du dernier rejeton.

Certains passages évoquent "L'herbe rouge" de Boris Vian mais sans aucune mesure car on referme celui-ci rapidement tant il est irritant et inutile.

Voir les commentaires

Rédigé par Hélène Daumas Objectif Livre

Publié dans #Littérature française

Repost 0

Publié le 7 Septembre 2017

Ce livre présente bien l'origine de la violence. Il y a les fondements quand le héros tout jeune se fait voler le vélo qu'il vient de recevoir. Il est frustré et ne voit pas plus loin. Le vélo est retrouvé chez un autre petit garçon qui l'a reçu aussi en cadeau. Lui n'en aura jamais un autre, parce que ce vélo a été acquis au prix d'énormes sacrifices, ce qui n'est pas le cas du héros. Cela va lui être expliqué mais c'est un enfant, il veut récupérer son vélo et l'employé de la maison qui l'accompagne va reprendre le vélo. Pourtant le garçon est sensible et intelligent mais la force domine et c'est elle qui a raison.

Ainsi, l'éducation et la transmission des valeurs sont au centre de ce magnifique récit. Elles peuvent éviter la violence, les guerres. Elles nécessitent le dialogue, l'acceptation des différences, le respect tout simplement.

Ce qui frappe est cette écriture très délicate, enchanteresse, limpide, pour raconter le meilleur puis le pire. Livre à lire absolument pour voir autrement tous ces gens qui "veulent" venir chez nous.

Voir les commentaires

Rédigé par Hélène Daumas Objectif Livre

Publié dans #Littérature française

Repost 0

Publié le 9 Août 2017

Récit de la débâcle de 1940 en France, écrit au moment des faits, ce qui surprend énormément car le style et la force de l'écriture sont très modernes.

La capitulation est vécue différemment selon la situation de chacun : il faut préserver ses possessions, garder son statut social .... certaines scènes sont cruelles ou jubilatoires. Seule la nature, très joliment décrite, semble avoir toute sa raison dans ce monde de fous.

Impossible de s'ennuyer avec ce récit où il se passe tout le temps quelque chose, avec des personnages hauts en couleur comme cette mère, aveuglée par l'amour pour son fils, d'une bêtise et d'une méchanceté plus vraie que nature. Irène Némirovsky réussit à dépeindre une histoire d'amour crédible avec un allemand, sans juger, alors qu'elle aurait pu elle aussi être aveuglée par la haine de tous les allemands.

A ce propos, il faut lire les notes et correspondances proposées après le récit, elles font froid dans le dos. L'arbitraire est horrible, injuste et nous guette sans cesse, sauf que nous ne sommes attachés qu'à nous-mêmes et à l'instant, ce qu'elle montre si bien dans ce livre. Difficile de ne pas penser à tous les réfugiés qui affluent chez nous, victimes de l'arbitraire chez eux et ici. La famille d'Irène Némirovsky avait déjà été persécutée en Russie et c'est terrible que la génération suivante n'aie pas pu être sauvée du désastre et n'ai pas choisi de s'installer ailleurs qu'en France.

Voir les commentaires

Rédigé par Hélène Daumas Objectif Livre

Publié dans #Littérature française

Repost 0

Publié le 26 Juillet 2017

C'est récit d'une histoire de famille, vue par un enfant. Il s'invente le grand-père qu'il n'a pas.

La famille a connu des bouleversements pendant la seconde guerre mondiale. L'enfant ne sait pas tout parce que la vérité, aux yeux des adultes, n'est pas toujours bonne à dire.

Le style a gêné la lecture de cette histoire très intéressante, originale. Heureusement le livre est court et il est possible de le lire très vite pour satisfaire sa curiosité.

Voir les commentaires

Rédigé par Hélène Daumas Objectif Livre

Publié dans #Littérature française

Repost 0

Publié le 25 Juillet 2017

Livre très dérangeant qui fait réfléchir à la place de l'art dans notre société, livre pendant du livre "Les professeurs de désespoir" de Nancy Huston.

Le message de ce récit est simple : plus l'art est provoquant, plus il fait parler, meilleur cela est.

Heureusement que ce livre est court car sa lecture est désagréable, mais l'objectif de dénonciation est atteint

Voir les commentaires

Rédigé par Hélène Daumas Objectif Livre

Publié dans #Littérature française

Repost 0